Communiqué: Habemus Papam. (MAI 22,2020)

Citation de la Semaine
« La patience est un arbre dont les racines sont amères, et dont les fruits sont très doux » 
Proverbe persan 
Source:(Wikipedia)

Articles Suggérés
Les objectifs et les défis du nouveau gouvernement israélien

Posted by Freddy Eytan on 5/17/20 

 

Présentation du 35e gouvernement de l’État d’Israël : Qui sont les 30 nouveaux ministres ?

17/05/2020

Likoud: nouveau rebondissement politique
 
Sharaga Blum,
LPH.INFO,Mai 17,2020

APERÇU DE L’ACTUALITÉ

Les objectifs et les défis du nouveau gouvernement israélien

Posted by Freddy Eytan on 5/17/20
Après toutes les péripéties qui ont duré 508 jours et trois campagnes électorales, un nouveau gouvernement est enfin formé et obtient l’aval de la majorité écrasante de la Knesset.

Cette fois-ci, le parlement israélien n’était pas à la fête. Ambiance morose, débat houleux, indifférence et méfiance planaient sur l’hémicycle.

Ce cinquième gouvernement Nétanyahou représente au total sept partis et fractions, de droite, du centre, des religieux nationalistes et ultra-orthodoxes, ainsi que deux élus sur trois au sein du parti travailliste tombé depuis longtemps en déconfiture…

Au sein de l’opposition, il n’existe, non plus, aucun intérêt idéologique commun. Yair Lapid à la tête d’un parti centriste, des députés religieux ultra-nationalistes dirigé par Bennet, assis côte à côte avec une droite extrêmement laïque de Liberman, et derrière, 15 députés arabes antisionistes.  Le but essentiel de tous ces élus est de voir un départ rapide de Nétanyahou de l’échiquier politique.

En raison du mauvais système électoral, on a donc obtenu un gouvernement et une opposition à la fois bizarre et inexplicable, du jamais vu dans l’Histoire de l’Etat Juif. Une cinquantaine de ministres et secrétaires d’Etat choisis pêle-mêle selon de curieux critères.

Le parti Likoud, au pouvoir successif depuis plus d’une décennie, et aujourd’hui avec 36 sièges se trouve à égalité avec le parti bleu-blanc (15 députés). Forcé à céder des portefeuilles significatifs et importants, telles que la Défense, les Affaires étrangères ou la Justice, les ministres sortants sont indignés et grognent, les militants de ce grand parti populaire protestent, mais personne n’ose se révolter publiquement contre le chef tout puissant du Likoud.   

La majorité des Israéliens refusaient d’aller aux urnes pour la quatrième fois et donc malgré et en dépit de cette ambiance politique malsaine et peu honorable, ils acceptent ce gouvernement avec tous ses défauts.  Ils souhaitent que les ministres passent à l’action, qu’ils retroussent leurs manches et se mettent rapidement au travail. Diriger et gérer un Etat qui demeure problématique sur tous les plans.

Le 35ième gouvernement israélien a plusieurs problèmes à régler et pour atteindre ses objectifs, il possède tous les atouts pour réussir dont plusieurs ministres dynamiques et très ambitieux.

On n’acceptera donc aucun prétexte pour justifier des échecs.

Le premier objectif gouvernemental est tout d’abord, poursuivre la lutte contre le coronavirus et reprendre progressivement toutes les activités dans un déconfinement total mais vigilant pour rassurer la population. Se préparer à une éventuelle vague d’épidémie en hiver. Investir dans les hôpitaux et les instituts. Approfondir les recherches médicales et scientifiques, trouver des remèdes urgents, des traitements et un vaccin.

Le deuxième objectif est de voter un budget national, combler l’énorme déficit, indemniser les salariés au chômage et garantir la remise en marche des petites et moyennes entreprises. Dans ce contexte, le gouvernement devra lancer des messages d’apaisement et de solidarité. Éviter les manifestations de masse, les grèves et les faillites.  Redonner confiance au pouvoir public et au devoir juridique, au moment où le procès de Nétanyahou s’ouvre.

Sur le plan sécuritaire, dissuader le Hamas et aboutir à une longue trêve avec une solide entente avec l’Egypte. Se préparer à une éventuelle confrontation avec le Hezbollah et l’Iran. Empêcher par tous les moyens les Ayatollahs d’obtenir l’arme nucléaire et poursuivre les raids contre l’acheminement d’armes iraniennes aux milices chiites.

Au moment où l’Amérique est plongée dans la crise de coronavirus et les élections présidentielles approchent ; à l’heure, où Mahmoud Abbas s’affole et prépare une nouvelle Intifada, le roi de Jordanie menace d’abroger le traité de paix, les Européens souhaitent nous punir par des sanctions, et la Chine avance ses pions, il est peu probable que la Knesset votera prochainement une loi qui garantit la souveraineté de la vallée du Jourdain et les blocs d’implantations. Nous devrions donc patienter, réfléchir sur la marche à suivre, appliquer une diplomatie classique, et agir au moment opportun. 

Face à cette nouvelle donne géopolitique et à la crise planétaire, il est donc plus sage d’accorder la primauté aux affaires sociales et économiques. Assurer une forte résilience nationale et pouvoir ainsi relever les nouveaux défis.  

https://jcpa-lecape.org/les-objectifs-et-les-defis-du-nouveau-gouvernement-israelien/

 

Présentation du 35e gouvernement de l’État d’Israël : Qui sont les 30 nouveaux ministres ?

17/05/2020

 

La Knesset a approuvé la composition du nouveau gouvernement par une majorité de 73 voix contre 46. Après avoir prêté serment, le 35e gouvernement de l’État d’Israël et le cinquième gouvernement de Benjamin Netanyahu, composé de 35 ministres dirigés par deux premiers ministres «de quart», entament officiellement leurs activités.

Le nombre de cabinet double la limite fixée par la loi de 2012. Les nouveaux portefeuilles ministériels ont été créés en fragmentant les pouvoirs des anciens départements et une étrange combinaison de «fragments». Le «ministre des transports et du renseignement» (l’ancien poste d’Israël Katz) n’est plus dans le nouveau bureau, mais il y a un «ministre de l’enseignement supérieur et des ressources en eau» – ce poste a été pris par l’ancien ministre de l’écologie, Zeev Elkin.

D’autres postes inédits sont apparus au sein du gouvernement. La « déserteur en série » Orly Levy-Abukasis dirigera un département céé spécialement pour elle sous le nom de « Ministère du développement communautaire ».  Tzipi Hotoveli a été nommé «ministre des Affaires des implantations» – mais seulement pour les trois premiers mois. Elle occupera ensuite le poste vacant d’ambassadrice d’Israël à Londres, et le vétéran du Likoud, l’ancien chef du bureau de Yitzhak, Shamir Zahi Anegbi, qui vit à Mevaseret Zion, sera en charge des «affaires des implantations». 

Les autres postes sont répartis comme suit:

1-2. Le ministre de la Défense sera Benny Gantz, «chef de gouvernement décalé» à temps partiel avec un bureau séparé à l’intérieur du cabinet du Premier ministre Netanyahu. Alors que Gantz sera chargé de « diriger le gouvernement », le « ministre du ministère de la Défense » siégera au ministère de la Défense, qui sera responsable des projets de questions à Tsahal et des cours de formation pré-conscription, avec Michael Bitton.

3. Le ministre des Affaires étrangères : Gaby Ashkenazi (Kahol Laban)

4. Ministre des Finances : Israel Katz (Likud)

5. Ministre de l’Éducation : Yoav Galant (Likud)

6. Ministre de la Santé : Julius Edelstein (Likud)

7. Ministre de l’Intérieur : Arie Deri (Shas)

8. Ministre de la justice : Avi Nivenkoren (Kahol Laban), ancien président de la Histadrut

9. Ministre de la sécurité intérieure : Amir Ohana (Likoud)

10. Ministre de la construction : Yaakov Litsman (« Judaïsme un »)

11. Ministre des Transports : Miri Regev (pour la première année et demie, puis elle dirigera le ministère des Affaires étrangères)

12. Ministre de l’Énergie (moins l’eau) : Yuval Steinitz (Likud)

13. Le ministre des Communications :  Joaz Handel ( Telem)

14. Ministre de l’économie : Amir Peretz (Avoda)

15. Ministre du Travail et de la Sécurité sociale : Itzik Shmuli («Avoda»)

16. Ministre de la culture et des sports : Healy Troper (Kahol Laban), qui a fait don d’un rein à un patient inconnu pendant la campagne électorale.

17. Ministre de l’intégration : Pnina Tamano-Shata («Kahol Laban», déserteur de «Yesh Atid»)

18. Ministre de l’environnement : Gila Gamliel (Likud), établissant un record du nombre de voyages à l’étranger en tant que ministre de l’égalité sociale.

19. Ministre des sciences et de l’espace : Iskhar Shai («Kahol Lavan»), participant à des «manifestations de drapeaux noirs contre Netanyahu»

20. Ministre de l’Agriculture : Alon Schuster (Kahol Lavan), ancien président du conseil régional Shaar a-Negev

21. Le Ministre des affaires religieuses :  le rabbin Yaakov Avitan, proche d’Arie Deri. Il ne s’est pas présenté à la Knesset et a été recommandé pour le poste par  « Conseil des sages» du parti Shas.

22. Ministre des Renseignements : Eli Cohen (ex-Kulanu, Likud)

23. Le ministre des Affaires stratégiques: Orit Farkash-Cohen (Kahol Lavan), ancien chef de la Direction de l’électricité, évincé par Netanyahu pour s’être opposé à «l’accord sur le gaz».

24. Le ministre de Jérusalem et des projets nationaux : Rafi Peretz («Maison juive») est un ancien grand rabbin des FDI et ministre de l’Éducation du gouvernement de transition de Netanyahu.

25. Ministre de l’égalité sociale : Meirav Cohen («Kahol Laban»)

26. Ministre des affaires de la diaspora : Omer Yankelevich («Kakhol Laban»)

27. Ministre du développement régional : Ophir Akunis (Likoud)

28. Ministre du Tourisme : Asaf Zamir («Kahol Laban)

29. Ministre des relations gouvernementales avec la Knesset : Dudi Amsal (Likud), ancien président de la coalition au pouvoir.

30. Ministre sans portefeuille : Tsahi Anegby

Autres articles sur Infos Israel News : https://infos-israel.news/%F0%9F%94%B4-presentation-du-35e-gouvernement-de-letat-disrael-qui-sont-les-30-nouveaux-ministres/

____________________________________________

Likoud: nouveau rebondissement politique

Sharaga Blum,
LPH.INFO,Mai 17,2020Après lui avoir annoncé qu’il ne fera pas partie du prochain gouvernement, Binyamin Netanyahou a « réintégré » Youval Steinitz dans ses fonctions de ministre de l’Energie. La décision a été prise lors d’une ultime entrevue dimanche matin et suite à des pressions venues de l’intérieur du Likoud. Le ministère sera cependant « amputé » du dossier de l’eau qui sera attribué à Zeev Elkin qui sera à la tête d’un ministère de l’Enseignement supérieur ainsi que…des ressources aquatiques! Zeev Elkin sera également membre du cabinet politico-sécuritaire. Il deviendra ministre des Transports lors de la seconde moitié de la législature, lorsque Miri Regev sera devenue ministre des Affaires étrangères.

Le Premier ministre s’est dit « heureux d’annoncer le maintien de Youval Steinitz à son poste » et a rappelé son rôle déterminant dans la révolution énergétique d’Israël avec le gaz naturel et pour sa réforme de la Compagnie nationale d’électricité. De son côté, Youval Steinitz a remercié le Premier ministre et s’est dit heureux de poursuivre son travail au sein de ce ministère.

Par ailleurs, le Premier ministre a nommé Yoav Galant au ministère de l’Education ainsi que membre du cabinet politico-sécuritaire.

 

APERÇU DE L’ACTUALITÉ

Israël/”Journée de Jérusalem”: il y a 53 ans, la ville était réunifiée

i24NEWS

21 mai 2020

Israël marque jeudi le 53eme anniversaire de la réunification de la ville de Jérusalem, dans un contexte particulier cette année de crise du coronavirus.

La journée est généralement marquée par une marche dans le quartier musulman de la Vieille ville se terminant au Mur occidental.

_______________________________________________________________

L’Autorité palestinienne refuse une cargaison de matériel médical envoyée par les Émirats arabes unis

i24NEWS, 21 mai 2020
“Les autorités des Émirats ne se sont pas coordonnées avec l’État de Palestine avant d’envoyer l’aide”

L’Autorité palestinienne (AP) a refusé une cargaison de matériel médical envoyée par les Émirats arabes unis (EAU) via l’aéroport international Ben Gourion d’Israël, a rapporté jeudi l’agence de presse palestinienne Maan.

_______________________________________________________________

Israël et la Suisse vers un vaccin innovant contre le coronavirus

CoolAM.COM, 17 mai 2020

Ramot, la société de transfert de technologie de l’Université de Tel-Aviv et l’entreprise biopharmaceutique suisse NEOVII, membre du groupe israélien Neopharm ont annoncé le 14 mai 2020 la signature d’un accord de recherche et de licence pour le développement d’un vaccin innovant contre le covid19, basé sur une technologie mise au point par le Prof. Jonathan Gershoni de l’École de biologie cellulaire et de biotechnologie de l’Université de Tel-Aviv. Les deux partenaires travailleront en collaboration étroite.