Communique:La lumière au bout du tunnel? – (8 MAI,2020)

Citation de la Semaine

« La Renaissance ne se présente pas comme un progrès continu. La beauté y a constamment côtoyé la cruauté, et l’ombre la lumière »Jean Delumeau/ Le Monde de l’éducation – Juillet – Août 2001

_________________________________________________________________________
Articles Suggérés
________________________________________________________________________

Ce n’est pas fini, mais les statistiques COVID-19 d’Israël sont stupéfiantes

DAVID HOROVITZ,
TIMES OF ISRAEL, 30 avril 2020,

L’économie est en lambeaux. Un taux de chômage qui était inférieur à 4 % le mois dernier est maintenant supérieur à 25 %. Les entreprises qui semblaient solides il y a quelques semaines à peine risquent de ne jamais se redresser. Les prêts et subventions promis se sont avérés difficiles à obtenir ou inadéquats, ont été retardés ou n’ont pas été accordés du tout.

Les politiques de bouclage et de réouverture ont été incohérentes et illogiques. IKEA réalise un chiffre d’affaires impressionnant, mais les familles endeuillées ont été interdites d’accès aux cimetières militaires pour Yom HaZikaron. Nous étions autorisés à courir à 500 mètres de notre maison, mais pas à marcher sur 500 mètres de notre maison… sauf si nous nous rendions dans les magasins. Les restaurants étaient autorisés à faire des livraisons, mais pas à faire venir les clients pour prendre des plats à emporter, même si certains cafés étaient autorisés à vendre de la nourriture et des boissons aux passants. Les supermarchés n’ont jamais fermé, même si les règles de distanciation sociale n’ont pas toujours été respectées ; les marchés alimentaires en plein air n’ont pas encore été autorisés à rouvrir, même s’ils ont promis d’imposer la distanciation sociale.

Nous avons eu des jours et des jours de pagaille à l’aéroport. Les passagers embarquaient en sachant qu’ils avaient le COVID-19. Ceux qui arrivaient traversaient directement Ben Gurion et montaient dans les taxis pour rentrer chez eux, sans même que leur température ne soit vérifiée. Les promesses du Premier ministre selon lesquelles toutes les arrivées étaient envoyées dans des installations de quarantaine contrôlées par l’État ont été démenties à maintes reprises. 

Au cours des premières semaines de la crise, des défaillances majeures de communication et des cas mineurs de stupidité entêtée ont contribué à des taux de contagion disproportionnellement élevés dans les zones ultra-orthodoxes – notamment la ville de Bnei Brak, densément peuplée et forte de 200 000 habitants, et plusieurs quartiers de Jérusalem. La communication était loin d’être parfaite dans le secteur arabe et à Jérusalem-Est également, où Israël a également tardé à mettre en place des installations de test adéquates.

Il y a eu des guerres de territoire entre notre futur champion COVID-19, le ministre de la Défense Naftali Bennett, d’une part, et notre vrai champion COVID-19, le Premier ministre Benjamin Netanyahu, le ministère de la Santé et la plupart des autres, d’autre part. Des erreurs, des pénuries et des disputes ont affecté l’ensemble du processus de test. Notre ministre de la Santé a attrapé le virus à la suite d’informations – vigoureusement démenties – selon lesquelles il aurait enfreint les directives de son propre ministère.

Et pourtant…

Et pourtant, il suffit de regarder les chiffres – les terrifiants et déchirants bilans de morts dans le monde entier.

Au moment où nous écrivons ces lignes, Israël, qui compte 9,2 millions d’habitants, a enregistré 222 décès dus à la pandémie de coronavirus. Sur les près de 16 000 cas confirmés, plus de la moitié se sont maintenant rétablis. Moins de 100 Israéliens sont actuellement sous respirateur.

Comparez ces chiffres à ceux d’autres pays.

D’après le décompte du Worldometers, basé sur les mêmes statistiques, Israël compte 25 morts par million de citoyens – ce qui nous place à la 50e place dans le monde, et mieux que la moyenne mondiale. (De nombreux pays fournissant des statistiques moins fiables, en outre, le classement mondial d’Israël est en fait presque certainement bien meilleur). Certainement pas inégalable, mais néanmoins frappant.

 

La Suède, qui a choisi une approche radicalement moins interventionniste, compte environ dix fois plus de morts qu’Israël – environ 2 500 – dans une population à peine plus grande que la nôtre, à savoir 10 millions de personnes. La Belgique, avec une population de 11 millions d’habitants, compte plus de 7 500 morts – 34 fois plus qu’Israël. La Grande-Bretagne, avec une population six fois plus importante que la nôtre, a enterré 26 000 victimes. L’Espagne, avec une population cinq fois plus importante que la nôtre, compte 24 000 morts. L’Italie, avec une population de 60 millions d’habitants, a un bilan qui se rapproche des 28 000 morts. Les États-Unis, avec 36 fois notre population, ont presque 300 fois plus de morts.

L’Autriche et l’Allemagne, qui devancent Israël dans son retour à une routine plus normale, ont également un nombre de morts nettement plus élevé : L’Autriche, avec plus de 8,5 millions de personnes, compte près de 600 morts ; l’Allemagne, avec quelque 80 millions, en compte 6 500.

Comparer les chiffres d’Israël avec ceux des autres communautés juives. En Grande-Bretagne, avec une population juive de 350 000 personnes au grand maximum, il y a bien plus de 300 décès confirmés dans la communauté. Aux États-Unis, où la taille de la communauté est similaire à celle d’Israël, l’estimation la plus prudente situe le nombre de morts parmi les Juifs à quatre chiffres. (On estime à 2 millions le nombre de Juifs vivant dans l’État de New York, qui compte une population de quelque 20 millions d’habitants. Le bilan dans l’État de New York est de plus de 23 000 morts – ce qui laisserait supposer quelque 2 300 morts juifs, avant même de tenir compte des fortes indications selon lesquelles la communauté juive a été touchée de manière disproportionnée).

Le succès relatif d’Israël, tel qu’il ressort de ces statistiques comparatives, incite en effet de plus en plus de personnes à demander à Israël d’inverser la norme selon laquelle les Juifs de la diaspora se précipitent pour l’aider en cas d’urgence, et d’apporter d’urgence une aide efficace à une diaspora en crise pandémique.
_________________________________________________________________

Conférence de presse sur le Corona  

Shraga Blum
LPH.INFO, mai 4, 2020

 

Le Premier ministre Binyamin Netanyahou a donné une conférence de presse pour annoncer les nouvelles mesures d’allègement ainsi que de reprise de l’économie. Il était entouré de plusieurs ministres et haut-fonctionnaires de ministères et pour la première fois, il a répondu à des questions de journalistes.

A l’aide de graphiques, Binyamin Netanyahou a montré que les chiffres sur la propagation de la maladie en Israël sont très encourageants et que sur le plan de la mortalité, Israël fait partie des pays avec le taux de mortalité par 100.000 habitants parmi les plus bas au monde. Il a également indiqué être en contact permanent avec des dirigeants étrangers ainsi qu’avec des grandes sommités scientifiques mondiales.

Le Premier ministre a expliqué quelles sont les 3 raisons de cette relative réussite israélienne:

  1. Les mesures fermes prises très rapidement
  2. Le travail formidable effectué par le système de santé, les médecins et personnels hospitaliers, le Magen David Adom, l’organisation Hatzala etc.
  3. La discipline observée par la population

Avant d’annoncer les nouvelles mesures, Binyamin Netanyahou a indiqué qu’il s’agit d’un programme volontariste et responsable à la fois, précisant que le processus de reprises pourra être stoppé ou même rétrogradé à tout moment en fonction de 3 critères précis qui seront sans cesse évalués :

  1. Une augmentation de plus de 100 malades par jour dans les zones les moins touchées
  2. Un doublement du nombre de malades en moins de dix jours (il est de 31 jours actuellement)
  3. Un nombre de malades graves dépassant les 250.

ANNONCES DE NOUVELLES MESURES:

  • Abolition de la limite de déplacement. Les personnes pourront se rendre où ils veulent.
  • Sport: uniquement par deux
  • Les plages restent interdites
  • Les familles pourront rencontrer les grands-parents mais sans contact physique.
  • Rassemblements en plein air (avec espacement réglementaire): 20 personnes autorisées aujourd’hui, d’ici deux semaines 50 personnes et 100 personnes à la fin du mois de mai. Si les chiffres sont bons, toutes les limitations de rassemblement en extérieur seront abolies le 14 juin.
  • Mariages: cérémonies avec 50 personnes maximum. Pas de danses!

________________________________________________________________

Israël/Coronavirus: Tel-Aviv présente son plan pour la réouverture des cafés et restaurants

i24NEWS, 06 mai 2020

Les restaurants seront astreints à des mesures strictes de désinfection et de distanciation sociale

Tel-Aviv a présenté son plan pour la réouverture de ses restaurants et cafés, envisagée dès la fin de la semaine prochaine.  

Destiné à sauver ce secteur d’activité de l’effondrement financier, le projet, élaboré avec l’Association nationale de la restauration, implique une totale adhésion des commerces aux réglementations édictées par le ministère de la Santé, ce qui inclut la désinfection régulière des cuisines, des bars, des réserves, des comptoirs de service et des zones de restauration.
 

Deux mètres de distance seront également maintenus entre les tables qui devront être désinfectées, tout comme les chaises, entre deux clients. Des gels antiseptiques seront par ailleurs disposés à l’entrée des établissements et sur les tables.

Pour finir, la température des employés sera régulièrement contrôlée et les serveurs seront contraints de porter des gants et des masques, et de garder leurs distances avec les clients. 

Tel-Aviv compte environ 2.500 restaurants, cafés et bars qui emploient plus de 70.000 personnes. 

“Au vu des données concernant l’évolution de l’épidémie dans le pays, je pense que l’économie doit redémarrer”, a déclaré le maire de la ville, Ron Houldai.  

“Ce n’est pas à moi de décider quand les restaurants doivent rouvrir, mais nous présentons des solutions viables pour que cela se fasse”, a-t-il ajouté. 

Lors de l’annonce, lundi, d’allègements supplémentaires des restrictions liées à l’épidémie, le Premier ministre Benyamin Netanyahou n’a pas précisé de date de reprise d’activité des cafés et restaurants, indiquant simplement que celle-ci interviendrait au plus tôt à la fin du mois de mai. 

_____________________________________________________________________

APERÇU DE L’ACTUALITÉ

 

La décision exemplaire de l’Allemagne pour protéger l’Europe du terrorisme : une voie à suivre

Simone Rodan-Benzaquen,
laregledujeu.org, 1 mai 2020

Après le Royaume-Uni, l’Allemagne a annoncé ce jeudi 30 avril avoir « interdit l’activité de l’organisation terroriste chiite Hezbollah » sur son sol. Pourquoi la France doit, à son tour, désigner le Hezbollah comme une organisation terroriste.

Tourisme: Israël, la Grèce et Chypre discutent de la réouverture des vols entre les trois pays
i24NEWS, 06 mai 2020

Des allers-retours pour Rhodes en Grèce à 161 dollars (149 euros)

Les secteurs du tourisme et de l’aviation à l’arrêt depuis deux mois vont certainement pouvoir relancer leurs activités, notamment grâce à un accord discuté actuellement entre le ministre israélien du Tourisme Yariv Levin et ses homologues grec et chypriote, concernant la reprise des liaisons aériennes entre les trois pays. 

La possibilité pour les Israéliens d’entrer dans les pays de l’Union européenne et celle pour les touristes de venir en Israël, ainsi que les échanges commerciaux, sont également à l’étude. 

 

Israël: le président R. Rivlin remet le mandat à B. Netanyahou pour former le nouveau gouvernement

i24NEWS, 07 mai 2020

Benyamin Netanyahou a reçu plus tôt le soutien de 72 membres de la Knesset

Le président israélien Reuven Rivlin a remis jeudi le mandat à Benyamin Netanyahou pour former le nouveau gouvernement, selon un communiqué officiel envoyé au Premier ministre. 

Ce dernier a reçu plus tôt le soutien de 72 membres de la Knesset, ce qui a ouvert la voie à la finalisation d’un accord de coalition avec Benny Gantz pour la formation d’un nouveau gouvernement la semaine prochaine.